Foire Aux Questions / Quel intérêt y a-t-il à prélever une contribution sociale si c’est pour la rendre ?

Une chose est sûre : un employeur n’embauchera jamais plus qu’il n’en a besoin, et surtout, plus qu’il n’en a les moyens ! C’est le rôle d’une contribution sociale que d’y remédier.

Face à cet état de fait à propos de l’emploi, comment faire en sorte que l’entreprise qui en a les moyens, mais pas forcément besoin, ou bien, en a besoin sans en avoir les moyens, soit incitée à embaucher durablement un demandeur d’emploi, ne serait-ce que pour améliorer la qualité de vie des équipes en place, et ainsi, aider la collectivité nationale aussi ?

C’est tout l’enjeu de cette mesure qui consiste à mutualiser d’importants moyens financiers, grâce à la CSG sur la production de tous les agents économiques, pour garantir les emplois qui restent à créer en France.

Vouloir réguler l’activité économique ne veut pas dire la contrarier, mais au contraire, cela signifie vouloir l’optimiser pour que chaque actif français puissent vivre d’un revenu du travail et non pas d’une allocation qui, in fine, met en péril notre cohésion sociale.

Garantir l’existence des citoyens français est un préalable lorsque l’on prétend leur offrir la liberté, l’égalité et la fraternité. Tel est l’engagement imprescriptible de la république française que nous devons défendre à tout prix.

Publié dans :Mesure n°2 : Favoriser autrement l'embauche des demandeurs d'emploi