Foire Aux Questions / N’est-il pas illusoire de vouloir « abolir le chômage » ?

Prétendre vouloir « abolir le chômage » n’a rien d’illusoire dans une société française qui dépense beaucoup plus d’argent public à réparer les conséquences d’un chômage structurel de masse qu’à encourager l’embauche et la formation des demandeurs d’emploi en entreprise.

Selon la Dares, une administration qui dépend du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail s’élèvent à 85,4 milliards d’euros en 2011, soit en moyenne : plus de 1500 euros par demandeur d’emploi et par mois. Et c’est sans compter les minima sociaux, tels que le RSA et la CMU, qui sont une des conséquences parmi tant d’autres de la perte de revenus du travail.

En savoir plus : Le coût social d’un demandeur d’emploi surpasse de 33% son revenu de référence.

Publié dans :À propos de l'association "Abolir Le Chômage"